La Belle Plume

Forum littéraire, pour parler lecture et échanger des avis.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le silence de la pluie de Luiz Alfredo Garcia-Roza

Aller en bas 
AuteurMessage
sandrine57
Plume de Légende
Plume de Légende
avatar

Messages : 1035
Date d'inscription : 26/04/2010
Age : 49
Localisation : moselle

MessageSujet: Le silence de la pluie de Luiz Alfredo Garcia-Roza   Ven 14 Juin - 16:47


Dans un quartier huppé de Rio de Janeiro, un jeune cadre dynamique grimpe dans sa berline, dépose son attaché-case sur le siège et tire quelques bouffées d'une cigarette. Un peu plus tard, son cadavre gît dans le véhicule, une balle logée dans la cervelle. L'inspecteur Espinosa assemble les pièces du puzzle : une coquette assurance-vie, une veuve trop jolie pour être honnête, un truand à la petite semaine, une secrétaire aventurière, un ex-flic reconverti dans les assurances. Plus qu'elle n'élucide le mystère de cette mort inconcevable, l'enquête nourrit l'intrigue et les événements s'enchaînent, jusqu'à un meurtre torride commis menottes aux poignets entre des draps froissés. Préférant traquer les bons livres plutôt que les malfrats, l'inspecteur Espinosa parcourt les rues de son enfance, médite face à la mer tant sur l'enquête que sur le cours de sa propre existence. Le policier, qui partage la rigueur éthique et esthétique de son lointain homonyme en se tenant à distance des passions de l'âme, a l'esprit d'un penseur et le cœur d'un romantique. Mais assez d'expérience pour savoir que les choses sont rarement ce qu'elles semblent être.


Un jour comme tous les autres dans la vie de Ricardo Carvalho, brillant directeur à la Planalto Minerações à Rio de Janeiro...mais en sortant du bureau, il monte dans sa voiture, fume une cigarette et se tire une balle dans la tête. Suicide évident, sauf que lorsque la police arrive sur les lieux, sa serviette a disparu et il n'y a aucune trace de l'arme. C'est donc bel et bien sur un meurtre qu'Espinosa, inspecteur à la 1re DPJ va enquêter. Sa première visite est pour Bia Vasconcelos, la superbe veuve du directeur. Au moment du drame, elle prenait un verre avec son ami Julio, lui-même fiancé avec Alba, une professeure de fitness au physique avantageux. Pour Espinosa, l'affaire reste opaque et ce n'est pas la disparition de Rose, la secrétaire du défunt qui va éclaircir la situation. Tandis que disparitions et morts s'accumulent, le policier navigue entre ses théories et ses suspects tout en essayant de contenir au mieux ses pensées promptes à le détourner de l'enquête au profit des livres ou des femmes...

Il y a au moins trois bonnes raisons de lire et d'aimer ce polar qui vient du Sud : Une intrigue originale, la ville de Rio de Janeiro et l'inspecteur Espinosa.
Un suspense habilement mené qui, même s'il n'est pas trépident, offre de bon moment de réflexion pour démêler les fils d'une trame aux nombreuses ramifications. Dès le départ, on en sait plus que la police puisque l'on assiste au suicide en direct. Ensuite bien sûr cela se complique et on se fait mener par le bout du nez dans les méandres de cette affaire pas comme les autres qui se résout de façon très...surprenante!
Et puis bien sûr il y a Rio, ville beaucoup moins souvent exploitée dans les polars que les scandinaves Oslo ou Bergen. Si le soleil n'est pas au rendez-vous, printemps oblige, il est tout de même agréable de se promener à Copacabana ou à Ipanema dans les pas de l'inspecteur Espinosa, atout majeur de ce roman. C'est un flic atypique dans une ville où règnent la violence et la corruption. D'ailleurs, il ne fait confiance à presqu'aucun de ses collègues qui en retour se méfient de lui. Plus enclin aux longs moments de réflexion sur un banc de la petite place Mauà qu'aux courses-poursuites en voiture, il aime les livres qui envahissent son appartement de célibataire à tel point que la femme de ménage ne peut plus faire son travail. Il passe ses samedis à se demander comment les ranger mais à trop réfléchir, il finit par ne rien faire. Divorcé, il ne connait plus les codes de la séduction et est un peu gauche avec les femmes. Ce qui ne l'empêche pas de beaucoup fantasmer sur elles! Bref, c'est un policier doux, bien élevé, rêveur et amoureux des livres qui ne peut que s'attacher les lecteurs.
Un très bon moment de lecture à la fois rafraîchissant et dépaysant : à lire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le silence de la pluie de Luiz Alfredo Garcia-Roza
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Housse anti-pluie pour ma petite caméra
» Gael Garcia Bernal
» Alfredo Rodriguez
» Pluie de nuit
» [Marquez, Gabriel Garcia] L'amour aux temps du choléra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Belle Plume :: Littérature :: Policiers et Thrillers-
Sauter vers: