La Belle Plume

Forum littéraire, pour parler lecture et échanger des avis.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si j'y suis d'Erwan Desplanques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sandrine57
Plume de Légende
Plume de Légende
avatar

Messages : 1024
Date d'inscription : 26/04/2010
Age : 48
Localisation : moselle

MessageSujet: Si j'y suis d'Erwan Desplanques   Sam 16 Fév - 10:09



Cet été-là, dévasté par la maladie de sa mère, Jacques part dans les Landes. La plage semble être un lieu de prédilection pour cet homme, un lieu de l'expérience, où tout se révèle à lui mais aussi où tout lui échappe.
Mélange de douceur et d'implacable lucidité, Si j'y suis parvient à condenser en quelques tableaux les enjeux d'une vie. Tout dans ce roman contribue à imposer la voix d'un nouvel écrivain.

Là-bas, dans une station balnéaire des Landes, Jacques essaie de se changer les idées en se promenant sur la plage où il a passé tant d'étés avec sa mère, cette mère qui lentement se laisse glisser vers la mort dans un hôpital parisien. Il revoit Marion qui fut sa femme avant qu'il ne la quitte pour "l'italienne".
Ici, à Paris, Jacques partage son temps entre le journal où il est correcteur et l'hôpital où il assiste à la lente agonie de sa mère. Un soir, il va boire un verre avec son collègue Denis dont il s'aperçoit qu'il ne ne sait presque rien
Ailleurs, à Hanoï, Jacques déambule dans les rues de la ville. Paris est loin, sa mère est morte, il peut se laisser aller à faire des "idioties", comme enfourcher une mobylette derrière une adolescente ivre et partir dans la nuit vers une plage inconnue.

Là-bas, ici, ailleurs, trois lieux, trois moments dans la vie d'un homme prisonnier de sa douleur mais qui n'a pas su toucher la lectrice un peu simplette que je suis. Le style minimaliste, les sentiments exprimés à demi-mots, les ellipses, ce sont sûrement là les marques de la "la voix d'un nouvel écrivain" comme le revendique la quatrième de couverture mais pour moi c'est juste du vide, du creux, du plat. Dire que je me suis ennuyée serait mentir, je n'en ai pas eu le temps, le roman est heureusement très court et j'étais comme anesthésiée par ma totale incompréhension de l'histoire, du personnage, des enjeux.
C'est peut-être un belle histoire, un roman fort mais je suis passée à côté d'une façon tellement énorme que je me pose des questions sur ma capacité intellectuelle à appréhender ce texte. Réservé à une élite ou convoquant une sensibilité dont je suis dépourvue, dans tous les cas, ce n'est pas un livre pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Si j'y suis d'Erwan Desplanques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Belle Plume :: Littérature :: Littérature française et francophone-
Sauter vers: