La Belle Plume

Forum littéraire, pour parler lecture et échanger des avis.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Discordance d'Anna Jörgensdotter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sandrine57
Plume de Légende
Plume de Légende
avatar

Messages : 1025
Date d'inscription : 26/04/2010
Age : 48
Localisation : moselle

MessageSujet: Discordance d'Anna Jörgensdotter   Lun 5 Nov - 9:28



Cinq frères et sœurs grandissent dans une petite communauté suédoise au pied du mont Kungsberg : deux frères, Edwin et Otto, et trois sœurs, Karin et Sofia, qui restent inséparables jusqu’à ce que l’amour puis la mort les sépare, tandis qu’Emilia sillonne les rues à bicyclette en rêvant d’évasion.
Tout commence en 1938, lorsqu’une maison prend feu, celle de Mlle Filipsson, femme singulière venue d’on ne sait où. Edwin est le seul à la pleurer. Un an plus tard, c’est l’Europe entière qui s’embrase. Le jour même de l’invasion de la Pologne, une petite fille naît, et Karin, sa mère, agonise… Chacun des membres de la fratrie poursuit sa vie, entre rêves et désillusions. Au long de deux décennies, Anna Jorgensdötter nous livre un roman choral semé d’amour et de drames, marqué par les disparités entre hommes et femmes dans une société en mutation.

Norrby, un petit village suédois dominé par le mont Kungsberg. C'est là que les Steen vivent dans la ferme familiale. Ils sont cinq, deux garçons, trois filles, tous différents mais toujours unis : Edwin, travailleur et taiseux, Otto, l'aventurier, Karin, gironde et rieuse, fiancée à Max, Sofia, l'imaginative et Emilia, la rêveuse petite dernière. L'année 1938 marque la fin de leur enfance commune. Edwin part s'installer seul à quelques pas de la ferme, Otto se fait engager dans un cirque, Karin tombe enceinte et épouse Max, Sofia épouse Arvid et Emilia trouve un travail de couturière.
Vingt ans plus tard, que sont-ils devenus? Ils ont traversé une guerre, ont vieilli, emménagé à la ville, fait des enfants, abandonné certains de leurs rêves, en ont concrétisé d'autres...

D'habitude j'aime les sagas familiales, et quand elles sont scandinaves, c'est encore mieux. Mais cette fois-ci je n'ai pas vraiment apprécié ma lecture. D'abord c'est le style qui m'a perturbée, une écriture décousue, l'emploi du présent, quelque chose de froid qui m'a gênée tout au long du roman. Difficile dans ces conditions de s'attacher aux personnages, trop de déceptions, de désillusions, de noirceur dans leurs destins. Ils subissent sans jamais se rebeller, que ce soit les coups durs ou les diktats de la société. Tout cela manque de vie, de sentiments, de personnalités fortes. Sombre et glacial comme un hiver suédois, Discordance laisse peu de place à l'espoir ou à l'optimisme. Des vies de labeur, de soumission, des vies toutes tracées, sans fantaisie, sans amour, des rêves contrariés par manque de conviction, de pugnacité....Les dernières pages sont sans doute les plus belles, un train prend le départ vers le vaste monde et c'est comme un rayon de soleil, une lueur d'espoir, une petite rébellion...Une lecture trop âpre qui ne m'a pas convaincue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Discordance d'Anna Jörgensdotter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anna Gavalda
» LA CONSOLANTE d'Anna Gavalda
» Anna Pavlova:Biographie
» [Gavalda, Anna] 35 kilos d'espoir
» [Malley, Gemma] La Déclaration, l'histoire d'Anna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Belle Plume :: Littérature :: littérature européenne-
Sauter vers: