La Belle Plume

Forum littéraire, pour parler lecture et échanger des avis.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Veuf (Jean-Louis Fournier)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chantilly
Critique Littéraire
Critique Littéraire
avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 59
Localisation : 34

MessageSujet: Veuf (Jean-Louis Fournier)   Mar 3 Jan - 17:03


Citation :
« Je suis veuf, Sylvie est morte le 12 novembre, c’est bien triste, cette année on n’ira pas faire les soldes ensemble. Elle est partie discrètement sur la pointe des pieds, en faisant un entrechat et le bruit que fait le bonheur en partant. Sylvie m’a quitté, mais pas pour un autre. Elle est tombée délicatement avec les feuilles. On discutait de la couleur du bec d’un oiseau qui traversait la rivière. On n’était pas d’accord, je lui ai dit tu ne peux pas le voir, tu n’as pas tes lunettes, elle ne voulait pas les mettre par coquetterie, elle m’a répondu je vois très bien de loin, et elle s’est tue, définitivement.
J’ai eu beaucoup de chance de la rencontrer, elle m’a porté à bout de bras, toujours avec le sourire. C’était la rencontre entre une optimiste et un pessimiste, une altruiste et un égoïste. On était complémentaires, j’avais les défauts, elle avait les qualités. Elle m’a supporté quarante ans avec le sourire, moi que je ne souhaite à personne. Elle n’aimait pas parler d’elle, encore moins qu’on en dise du bien. Je vais en profiter, maintenant qu’elle est partie. »

Jean-Louis Fournier souhaitait mourir le premier, il a perdu. Sa femme partie, il n’a plus personne avec qui parler de lui. Alors pour se consoler, ou pour se venger, en nous parlant d’elle, il nous parle de lui.

Une déclaration d'amour à la femme qui a partagé sa vie pendant 40 ans.
Avec son humour caustique et percutant, Jean-Louis Fournier nous offre une déclaration post-mortem à la fois touchante et cynique, remplie de tendresse et de pudeur, à travers laquelle il exprime toute la solitude dans laquelle l'a laissé la perte de son grand amour.
Léger et profond à la fois, "Veuf" est un livre où la sensibilité et les émotions se font sentir au détour de chaque page.
"L'humour est la politesse du désespoir" (Boris Vian), l'humour permet aussi de dire et de supporter la douleur et la tristesse, l'humour comme une carapace.
Un livre qui se lit très vite, mais que l'on met longtemps à oublier !

_________________
Chantilly / chanber
What is reading but silent conversation (Charles Lamb)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Veuf (Jean-Louis Fournier)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fournier, Jean-Louis] Veuf
» [Fournier, Jean-Louis] Satané Dieu
» [Fournier, Jean-Louis] Le Petit Meaulnes
» [Fournier, Jean-Louis] Où on va, papa ?
» [Fournier, Jean-Louis] Il a jamais tué personne, mon papa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Belle Plume :: Littérature :: Littérature française et francophone-
Sauter vers: