La Belle Plume

Forum littéraire, pour parler lecture et échanger des avis.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le liseur de Bernhard Schlink

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sandrine57
Plume de Légende
Plume de Légende
avatar

Messages : 1025
Date d'inscription : 26/04/2010
Age : 48
Localisation : moselle

MessageSujet: Le liseur de Bernhard Schlink   Lun 3 Oct - 22:52



À quinze ans, Michaël fait par hasard la connaissance, en rentrant du lycée, d'une femme de trente-cinq ans dont il devient l'amant. Pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours, et l'un de leurs rites consiste à ce qu'il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, elle disparaît du jour au lendemain.
Sept ans plus tard, Michaël assiste, dans le cadre de ses études de droit, au procès de cinq criminelles et reconnaît Hanna parmi elles. Accablée par ses coaccusées, elle se défend mal et est condamnée à la détention à perpétuité. Mais, sans lui parler, Michaël comprend soudain l'insoupçonnable secret qui, sans innocenter cette femme, éclaire sa destinée, et aussi cet étrange premier amour dont il ne se remettra jamais.
Il la revoit une fois, bien des années plus tard. Il se met alors, pour comprendre, à écrire leur histoire, et son histoire à lui, dont il dit : «Comment pourrait-ce être un réconfort, que mon amour pour Hanna soit en quelque sorte le destin de ma génération (...)que j'aurais moins bien su camoufler que les autres ?»

Allemagne, fin des années 50. Michaël, jeune lycéen de 15 ans, devient l'amant d'Hanna qui a 20 ans de plus que lui. Peu prolixe, sujette aux sautes d'humeur, c'est elle qui fixe les règles de leur liaison et très vite un rituel s'instaure: d'abord il devra lui faire la lecture, ensuite ils prendront une douche et enfin feront l'amour. Pendant 6 mois Michaël passe tout son temps libre avec Hanna. Mais, un beau jour, elle disparaît sans laisser de trace.
Sept ans plus tard, Michaël, étudiant en droit, assiste aux procès de cinq criminelles de guerre nazies. Parmi elles, il reconnait Hanna accusée d'avoir gardé des femmes juives dans un camp de la mort et de les avoir laissées mourir lors d'un incendie. Empruntée, maladroite, son ancienne amante se défend mal et est condamnée à la perpétuité. Au fil du procès et de ses réflexions, Michaël prend conscience du fait qu'Hanna semble tout accepter dans le seul but de protéger un secret.
Belle réflexion sur l'Allemagne et sur la culpabilité des allemands après la guerre, Le liseur aurait pu être un très beau roman mais il manque de souffle, de grandeur, de sentiments. Le ton est froid et monotone et souvent j'ai eu l'impression de lire un rapport plutôt qu'un roman. Michaël relate les faits avec tellement de distance qu'on a du mal à imaginer qu'il a aimé, haï, eu honte...bref qu'il a tout simplement ressenti quelque chose. Par ailleurs, je ne vais pas ici révéler le secret d'Hanna mais il ne faut pas être terriblement futé pour le découvrir. Mettons sur le compte de son jeune âge que Michaël soit si long à la détente.
Je dois dire que ce livre m'a laissée sur ma faim. J'en attendais plus, j'en attendais trop sans doute. Je crois que je vais me laisser tenter par le film à la recherche d'un peu de chaleur, d'autant que Ralph Fiennes est un acteur que j'adore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vampiresse
Admin
avatar

Messages : 541
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 27
Localisation : Poitiers

MessageSujet: Re: Le liseur de Bernhard Schlink   Lun 23 Juil - 12:39

J'avais déjà tenté de lire ce roman il y a de nombreuses années mais j'avais abandonné pour je ne sais quelle raison.
Ce roman m'a finalement été offert pour mon anniversaire et j'ai décidé de le reprendre.
Je ne peux pas dire que je n'ai pas apprécié ce roman, mais j'ai trouvé moi aussi que l'ensemble était un peu superficiel. Le personnage m'a semblé un peu distant, et le fait que le roman soit exclusivement de son point de vue a enlevé un peu de profondeur à l'ensemble. Une alternance des voix aurait été une bonne idée. Cependant j'ai tout de même trouvé l'ensemble plaisant, même si, ayant vu le film précédemment, je n'ai pas vraiment été surprise par les rebondissements.
Je ne connaissait pas du tout l'auteur et je suis tout de même curieuse de lire autre chose de lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labelleplume.forum-actif.net
 
Le liseur de Bernhard Schlink
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE LISEUR
» Un bon liseur demandé ...
» [Didierlaurent, Jean-Paul] Le liseur du 6h27
» Lecteur de pensée
» Lecture et Oeuvres d\'art

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Belle Plume :: Littérature :: littérature européenne-
Sauter vers: