La Belle Plume

Forum littéraire, pour parler lecture et échanger des avis.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Malarrosa d'Hernan Rivera Letelier

Aller en bas 
AuteurMessage
sandrine57
Plume de Légende
Plume de Légende
avatar

Messages : 1037
Date d'inscription : 26/04/2010
Age : 49
Localisation : moselle

MessageSujet: Malarrosa d'Hernan Rivera Letelier   Jeu 19 Mai - 9:02



Elle devait s’appeler Malvarrosa mais, à cause d’une erreur de l’officier de l’état civil ou parce que son écervelé de père était tellement bourré en allant la déclarer, elle finit par s’appeler Malarrosa.
Cette petite fille marquée par le destin dès sa naissance est la touchante héroïne de ce nouveau roman d’Hernán Rivera-Letelier. On y côtoie des personnages hauts en couleur, campés avec une truculence toujours teintée de tendresse : Saladino Robles, père irresponsable et joueur éternellement poursuivi par la guigne, Oliverio Trébol dit Tristesburnes, le gros bras au coeur tendre, le responsable de la police, Rosendo Palma, plus communément appelé Verge de Taureau, ou Amable Marcelino, alias Six Doigts, doté d’une chance insolente au poker grâce à son appendice supplémentaire, sans oublier la señorita Isolina del Carmen Orozco Valverde, l’institutrice d’âge canonique qui ne désespère pas de ramener tout ce beau monde dans le droit chemin.
Malarrosa accompagne son père dans les bouges où se déroulent ses parties de cartes et parcourt avec lui les hameaux environnants au gré des rencontres pugilistiques entre Oliverio Trébol et les "champions" locaux. Au fil des mois, ses vêtements masculins ne peuvent plus dissimuler ses rondeurs naissantes et, au cours d’une nuit de folie, sa virginité sera mise aux enchères. Alors, avec une lucidité et une détermination extraordinaires, ce sera elle qui, pour la première fois, décidera de son destin.

Yungai, petit village du désert d'Atacama, a longtemps été prospère grâce aux mines de salpêtre qui ont fait vivre toute la région. Mais ces temps sont révolus, la demande de salpêtre s'est amoindrie, les mines ferment tour à tour et Yungai se désertifie. C'est dans ce contexte que grandit Malarrossa, l'héroïne du roman. Elevée par un père buveur invétéré et joueur de poker malchanceux, la petite fille suit son bonhomme de chemin entre l'école du village, les maisons closes où se déroulent les parties de carte, les rings improvisés où combat Tristesburnes, l'ami de toujours et les veillées funèbres où elle exerce ses talents de maquilleuse des morts.
Les mots me manquent pour dire à quel point j'ai aimé ce roman! J'ai aimé les personages hauts en couleur, aux surnoms farfelus et surtout Malarrossa, petite fille si mature, tellement attachée à ce père blessé par la vie. J'ai aimé Yungai qui survit malgré le vent et le sable, malgré les rues désertes, malgré la crise. Et puis j'ai aimé cette histoire, faite de multiples anecdotes, qui se lit comme un conte. Tragique et drôle à la fois, ancré dans la réalité sociale et politique du Chili des années 30, ce roman a le souffle des grands romans d'Amérique du Sud. J'ai souvent pensé en le lisant à Cent ans de solitude de GARCIA MARQUEZ.
Il faut le lire ABSOLUMENT! Cela me chagrine qu'il risque de passer inaperçu alors qu'il mérite le même destin que Le coeur cousu de Carole MARTINEZ.


Dernière édition par sandrine57 le Mer 6 Fév - 23:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vampiresse
Admin
avatar

Messages : 541
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 28
Localisation : Poitiers

MessageSujet: Re: Malarrosa d'Hernan Rivera Letelier   Jeu 19 Mai - 19:02

J'aime beaucoup ce genre de livres, je crois que je vais me laisser tenter!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labelleplume.forum-actif.net
 
Malarrosa d'Hernan Rivera Letelier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rivera Letelier, Hernan] Les Fleurs noires de Santa Maria
» Autodidactes
» Les Fleurs noires de Santa Maria
» [Casciari, Hernan] Un peu de respect, j'suis ta mère!
» Frida Kahlo et Diego Rivera: l'art en fusion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Belle Plume :: Littérature :: Littérature nord & sud américaine-
Sauter vers: