La Belle Plume

Forum littéraire, pour parler lecture et échanger des avis.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le cahier bleu (James A. Levine)

Aller en bas 
AuteurMessage
Chantilly
Critique Littéraire
Critique Littéraire
avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 59
Localisation : 34

MessageSujet: Le cahier bleu (James A. Levine)   Ven 9 Juil - 12:11

Citation :
Batuk est âgée de neuf ans à peine quand son père, un paysan du Madya Pradesh, la vend à un bordel d'enfants de Common Street, à Bombay. Jetée en pâture aux désirs pervers des notables de la ville et des policiers pédophiles, la petite prostituée parvient, six années plus tard, à subtiliser un crayon à sa patronne. Et se met à couvrir les pages d'un cahier bleu auquel elle confie le quotidien épouvantable de son esclavage sexuel. Dans ce journal intimiste, désespéré, expiatoire, Batuk écrit tous les jours avec ses mots d'enfant sacrifiée. Elle écrit pour conjurer son destin, pour oublier que son père a abandonné sa léoparde aux yeux d'argent à la violence de ces clients qui viennent jusque dans son nid pour y faire des pains au lait. Elle écrit aussi pour retrouver ses jeux au village avec les lézards de son enfance entre les rochers chauffés par le soleil. Et, dans son cahier bleu, Batuk finit par s'inventer des héros fantastiques qui viendront peut-être, un jour, la libérer... Mais, une nuit, un taxi blanc s'arrête devant sa prison...

Lu en une journée, commencé le matin, terminé le soir je n'ai pas pu le lâcher...
Difficile de parler de ce roman où se mêlent horreur, innocence, révolte, pudeur, émotions…. roman qui dénonce la prostitution enfantine, à travers le témoignage de la narratrice, présenté un peu comme un journal intime.
La première partie est un mélange de souvenirs et des épreuves quotidiennes subies par la jeune héroïne, Batuk, qui « libère son âme de son corps » afin de mieux accepter son sort, et pour qui l’écriture devient un moyen d’évasion, alors que la seconde partie relate l’esclavage sexuel et la violence gratuite…
Beaucoup de poésie, de douceur pour dénoncer une réalité inacceptable encore en vigueur de nos jours dans certains pays. Même si les mots sont crus par moments, il n’y a jamais de voyeurisme ou de vulgarité et je dirai que, paradoxalement, la beauté de l’écriture rend ces horreurs plus atroces encore et nous bouleverse davantage.
Témoignage sous forme de roman, mais le message n’en est pas moins fort, poignant, et on n’est pas prêt d’oublier Batuk !

_________________
Chantilly / chanber
What is reading but silent conversation (Charles Lamb)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le cahier bleu (James A. Levine)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE CAHIER BLEU de James A. Levine
» JUILLARD en dédicace le jeudi 16 juin
» georges zamfir ../ james last
» L'oiseau bleu du bonheur
» Le dernier des Mohicans (James Fenimore Cooper)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Belle Plume :: Littérature :: Littérature nord & sud américaine-
Sauter vers: