La Belle Plume

Forum littéraire, pour parler lecture et échanger des avis.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dis-leur qu'ils ne sont que cadavres de Jordi Soler

Aller en bas 
AuteurMessage
sandrine57
Plume de Légende
Plume de Légende
avatar

Messages : 1033
Date d'inscription : 26/04/2010
Age : 48
Localisation : moselle

MessageSujet: Dis-leur qu'ils ne sont que cadavres de Jordi Soler   Ven 2 Aoû - 21:13



En 1937, de retour du Mexique où il a croisé Malcolm Lowry et abondamment usé de peyotl et autres champignons hallucinogènes, Antonin Artaud trouve le bâton sacré de saint Patrick, le patron des irlandais.
Plus d'un demi-siècle plus tard, trois hommes partent en pèlerinage : l'un est un écrivain mexicain égaré dans une ambassade désargentée, le deuxième un poète édenté qui vit avec son cheval, le dernier un collectionneur excentrique au faciès d'oiseau. Ce qui les unit ? Une faiblesse coupable pour l'eau-de-vie et une passion dévorante pour Antonin Artaud.
Ensemble, ils jurent de retrouver le bâton, véritable relique. Sur la route, ils se perdront un peu, boiront beaucoup et se fâcheront à jamais.
De Dublin à Kilroot, de Mexico à Paris, une épopée hallucinée, génial hommage aux poètes et aux fabuleux pouvoirs d'une littérature qui peut mener à la gloire ou rendre fou.

Poète sans le sou à Mexico, le narrateur a survécu à la misère grâce à un ami qui lui a offert un poste d’attaché culturel à l’ambassade de Dublin. Une sinécure pour le jeune homme dont les journées s’écoulent paisiblement entre marches alcoolisées sur plage, siestes réparatrices dans son bureau et écriture d’une anthologie sur le poète français Antonin Artaud. C’est grâce, ou à cause de, ce projet qu’il va nouer des relations avec Monsieur Lapin, un étrange français qui se dit héritier du poète et Lear McManus, un vieux poète irlandais qui était l’ami d’Artaud. Ensemble, ils vont se lancer dans la folle aventure de récupérer la canne de Saint Patrick que le poète avait offert à la cathédrale de Dublin. S’il est établi que cette relique est un faux, elle n’en est pas moins un objet ayant appartenu au génial poète et revêt une valeur symbolique pour les trois passionnés qui ne vont pas hésiter à se rendre dans la petite église de Kilroot, en Irlande du Nord, dans la voiture de l’ambassade du Mexique. L’aventure tournera court entre supercherie, manipulation, imbroglio diplomatique et intervention de l’IRA.

L’ombre d’Antonin Artaud plane sur le destin de ces trois énergumènes hauts en couleurs et leurs aventures sont l’occasion de découvrir quelques épisodes fondateurs de l’œuvre du grand homme : sa rencontre au Mexique avec les indiens Tarahumaras et son initiation aux rites du peyotl, son arrestation pour trouble à l’ordre public en Irlande et son internement en hôpital psychiatrique.
Personnages extravagants, situations ubuesques, ambiance psychédélique…C’est dans l’absurde et la folie douce que Jordi SOLER a trempé sa plume pour nous embarquer dans un road movie grand-guignolesque qui séduira surtout les amoureux d’Antonin Artaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dis-leur qu'ils ne sont que cadavres de Jordi Soler
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MANGA/ANIME] Shi Ki (Shiki)
» [Jonquet, Thierry] Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte
» Quelles sont les mouvements actuels Suisses
» Voici pourquoi les bretons sont chauvins de leur pays !
» Une main dans sa culotte...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Belle Plume :: Littérature :: Littérature nord & sud américaine-
Sauter vers: